Luke Lambert vigneron australien
Luke Lambert Vignes Yarra Valley

Luke Lambert Wines

"Ce n’est pas nouveau, ce n’est rien de fou ou d’inventif, c’est juste garder les choses simples ..."

Luke Lambert obtient un diplôme du CSU en sciences du vin en 2002 à l’âge de 23 ans. Il accumule de l’expérience à Mount Pleasant, Coldstream Hills, Mount Prior, Poets Corner, Palliser Estate à Martinborough, et Badia di Morrona dans le Chianti. Avec ce solide bagage, il créé une negoce, il achète des fruits de vignerons engagés dans la production de qualité dans la region de la Yarra Valley et de Heathcote.

Après plusieurs essais, il lance ses premiers vins en 2005. Il s’installe ensuite dans la Yarra Valley ou il a enfermage, un peu moins d’un hectare de Nebbiolo de la Heathcote et la même quantité de Shiraz. Les vins fermentent avec des levures indigènes et la mise en bouteille est faite sans collage ni filtration.

Vigneron Luke Lambert
Régions Yarra Valley
Cépages Nebbiolo, Syrah

Luke Lambert pense que la structure du vin devrait être guidée par le sol ou la vigne pousse, son aspect, la quantité de soleil et de pluie absorbée. En d’autres termes la personnalité du vin doit être dictée par sa « maison ». Les terres cultivées par Luke (pauvres, pierreuses petites parcelles élevées de la Yarra Valley) sont donc exploitées pour apporter leurs uniques caractéristiques géographiques au vin.

Méthodes de vinification

Tous les vins de Luke Lambert sont vendangés à la main et parcelle par parcelle. Ils sont naturellement parfumés avec des degres alcoholique modérés, une acidité fraiche des tannins soyeux et une influence du chêne très limitée.

« Il n’y a rien de nouveau, de fou ou d’inventif, il s’agit juste de garder la simplicité, de refléter les parcelles d’un an a l’autre, d’une saison à l’autre. En cuverie également il faut rester le plus simple possible, cela signifie pas de goût de chêne, les tonneaux sont utilisés à des fins de stockage, aucunement pour apporter du goût. Il faut choisir les bonnes dates de vendanges, faire un bon pressage et prendre soin du vin jusqu’à sa mise en bouteille »

La méthode de Luke inclue des levures indigènes sans contrôle de température, du pigeage à la main, des longues macérations (en grappes entières pour la Syrah) un pressage manuel, de la gravité plutôt que des pompes, des vieux fûts de chênes, pas de collage ni de filtration.

Luke pense que les meilleurs vins sont toujours faits avec instinct, issus de vignes intéressantes et uniques, qui ont un équilibre naturel et font pousser des grappes pleines de caractère, ce sentiment se retrouve dans la remarquable complexité et le terroir de ses vins. (Wine Australia)